« Usage d’un exerciseur »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

« Usage d’un exerciseur »

Message par AMIRA CHAFI le Mar 24 Nov - 17:54

1- Le choix des exercices:
• Identifier les compétences qui sont travaillées 
et  celles qui ne le sont pas
• Eviter les exercices qui peuvent induire des 
stratégies de réponse au hasard, automatiques ou 
basées sur une démarche unique répétée 
indéfiniment.
• Exclure les exercices qui refusent des réponses 
justes qui diffèrent de la forme de la réponse 
attendue.
2-Dégager des démarches:
• Un  travail de justification écrite peut  être 
nécessaire dans un travail individuel pour 
conduire l’élève à formaliser sa démarche. 
• Des temps de synthèse peuvent s’avérer 
utiles pour franchir certaines étapes, 
notamment pour dégager des démarches 
mises en œuvre avec l’exerciseur avant de 
les réinvestir dans un cadre différent. Ce 
temps peut être celui de 
l’institutionnalisation.
3-Quelle articulation avec 
l'utilisation des autres logiciels 
dans le cadre de la démarche 
d'investigation ? 
Objectif : autonomie dans la 
résolution de problèmes
• Les exerciseurs sont souvent utilisés pour l’acquisition de 
connaissances et de techniques, ce qui est 
incontestablement indispensable à la mise en œuvre d’une 
démarche d’investigation et de résolution de problèmes.
• Certains exercices proposés par les exerciseurs font appel à
une démarche complexe. Les synthèses peuvent être 
l'occasion de préciser ce qu'est une démarche 
d’investigation et former les élèves à l'attitude à avoir face 
à un problème.
4-Résoudre des problèmes:
• Ceci doit rester l'activité principale de l'élève y 
compris avec les TICE à l’aide de logiciels 
ouverts tels que tableurs, calculatrices, 
logiciels de géométrie dynamique, logiciels de 
calcul formel. 
• C'est ainsi que les élèves vont pouvoir 
développer l’ensemble des compétences 
liées à la démarche d’investigation 
•Etre capable de situer un (ou plusieurs) contexte(s) de 
résolution du problème (géométrique, graphique, 
algébrique…) et choisir un (ou plusieurs) logiciel(s) adapté(s) 
au contexte du problème
•Être capable de construire une figure, une feuille de calcul, 
une suite de commandes de calcul formel, un programme… 
adapté au problème posé
•Être capable d’expérimenter, de faire des essais, d’émettre 
une conjecture, de la tester, de la «consolider » ou l’invalider
•Être capable de distinguer conjecture et preuve
•Être capable d’organiser une démarche de recherche de 
preuve en mobilisant ses connaissances
•Être capable de rendre compte de sa démarche 
expérimentale et de sa démarche de recherche de preuve
avatar
AMIRA CHAFI

Messages : 40
Date d'inscription : 18/11/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum